Depuis le lancement du projet de la « voiture sans conducteur », nous travaillons au développement de véhicules capables de circuler en toute sécurité. Imaginez : aller en centre-ville pendant la pause déjeuner sans devoir chercher une place de parking pendant 20 minutes ; permettre aux personnes âgées d’être autonomes dans leurs déplacements ; oublier la conduite en état d’ébriété ou les problèmes de concentration.

Nous réfléchissons désormais au design de ces véhicules autonomes en mettant au point des prototypes conçus pour fonctionner en toute sécurité sans intervention humaine. Ils ne seront pas équipés de volant, de pédale d’accélérateur ni de frein, simplement parce qu’ils n’en auront pas besoin. Nos logiciels et multiples capteurs se chargeront de tout. Ces véhicules seront simples dans un premier temps, mais ils vous emmèneront où vous voulez : vous n’aurez qu’à appuyer sur un bouton. Nous tirerons ensuite des enseignements de nos premiers essais pour les faire évoluer rapidement. Le développement de cette technologie est une étape importante vers l’amélioration de la sécurité routière et de la mobilité de millions de personnes.

 

Au départ, une feuille blanche et une simple question : comment concevoir ces véhicules différemment ? Nous avons commencé par le plus important : la sécurité. Nos prototypes sont équipés de capteurs qui suppriment les angles morts et détectent les objets à une distance équivalente à celle de deux terrains de football, dans toutes les directions. C’est particulièrement utile dans les rues d’une grande ville ou à un carrefour dense. Nous avons limité la vitesse des voitures à 25 mph (environ 40 km/h). L’intérieur est volontairement très sobre. Nous avons préféré nous concentrer sur la technologie afin de tirer rapidement des enseignements de ces premiers prototypes. L’habitacle comprend deux sièges avec ceintures de sécurité, des rangements pour les effets personnels des passagers, un bouton pour démarrer et s’arrêter, ainsi qu’un écran qui montre la route. C’est tout !

 

Nous pensons fabriquer une centaine de prototypes. Les premiers modèles, encore équipés de commandes manuelles, seront testés cet été par nos experts. Si les tests sont concluants, nous souhaiterions lancer un programme pilote en Californie dans les deux années à venir. Cette première expérience nous permettra de tirer de précieux enseignements sur notre technologie. Si celle-ci évolue comme nous l’espérons, nous collaborerons avec des partenaires pour la lancer sur le marché, en toute sécurité.

Si vous souhaitez suivre les avancées du projet et partager avec nous vos idées, rejoignez-nous sur notre nouvelle page Google+. Nous sommes impatients d’en savoir plus sur ce que les passagers attendent d’un véhicule intelligent où leur préoccupation première sera de se détendre et de profiter du voyage !

Leave a Reply

Your email address will not be published.